Petites levées et gros rachat pour cette première semaine de juillet

20 novembre 2020

Chaque semaine, Maddyness dresse le bilan des levées de fonds de la semaine qui vient de s’écouler. Cette semaine, 17 opérations ont permis aux startups Françaises de lever 39,2 millions d’euros.

Les portefeuilles des investisseurs seraient-ils déjà partis se mettre au vert?

La question se pose clairement devant le bilan plus que décevant de cette première semaine de Juillet. Si les opérations se multiplient, leurs montants eux, peinent à décoller. Les 17 opérations enregistrées cette semaine atteignent péniblement les 39,2 millions d’euros levés pour une moyenne de 2,3 millions d’euros et une médiane à 2 millions d’euros. Il s’agit essentiellement d’opérations en seed ou en série A. Pour une fois, les investissements n’ont pas tous été captés par les startups parisiennes mais aussi par la Bretagne  et le Centre Val de Loire. Au niveau des secteurs, Fintech et Assurtech sont toujours à l’honneur. 

Shipup réalise la plus grosse levée de la semaine avec 6 millions d’euros récoltés auprès d’Elaia et BPIfrance, via le fonds Ville de demain du Programme d’investissements d’avenir (PIA) géré pour le compte de l’État. Il faut dire que le confinement a fait les affaires de la startup. Pour aider les entreprises a mieux maitriser leur chaîne logistique, Shipup a développé une solution capable de détecter tous les problèmes survenant de l’entrepôt de stockage jusqu’à la remise du colis.

Les Fintech ont toujours lia cote auprès des investisseurs. Cette semaine, c’est Frinfrog, startup proposant une solution de micro-crédit aux particuliers, qui en profite. Un an après une première levée de 3 millions d’euros, elle réalise un nouveau tour de table de 5 millions d’euros grâce à Raise Ventures. Cette somme lui permettra de passer un nouveau cap en s’exportant en Europe dans les 18 prochains mois.

Avec sa levée de 4 millions d’euros, complétée par un prêt bancaire d’1,2 millions d’euros, la proptech Unlatch (spin-off de legalife) fait entrer un nouvel investisseur à son capital, Axa Venturee Partners. Et ce choix n’est pas anodin. La startup qui propose une solution dépoussiérant la gestion de la vente des biens immobiliers neufs, souhaite s’exporter hors des frontières françaises. Après un premier essai en Belgique, elle vise l’Espagne et le Royaume-Uni.

Maddyness, tableau levée de fonds de la semaine, Skilder : 1 million d'euros.

Retrouvez l’intégralité de l’article sur le site Maddyness

Entrons en relation !

Envoyez-nous un e-mail à relation@skilder.fr ou indiquez-nous votre adresse e-mail :